Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présensation

  • : InZurractions
  • InZurractions
  • : Philosophie,vidéos, textes, Deleuze, Guattari, Freud, Lacan, Marx, Debord, Foucault, ,Spinoza, Leibniz, Derrida, agamben, Zizek, Latour, Stengers, Nathan, Malabou, Neyrat, Badiou, Rosset, Negri, Sloterdijk, Stiegler, Bergson, Bateson,révolution, communisme, écologie, éthologie, affects, gauche, lignes de fuite, déterritorialisation, pratiques, transversalité, schizo,Terre,Monde...
  • Contact

Modulactions

Philosophie,vidéos, textes, Deleuze, Guattari, Freud, Lacan, Marx, Debord, Foucault, ,Spinoza, Leibniz, Derrida, Agamben, Zizek, Latour, Stengers, Nathan, Malabou, Neyrat, Badiou, Rosset, White, Negri, Sloterdijk, Stiegler, Bergson, Bateson,révolution, cata-strophe, communisme, écologie, éthologie, forces, fidélité, ouvert, moléculaire, transindividuation, affects, gauche, hypomnemata, événement, lignes de fuite, anamnèse, déterritorialisation, pratiques, transversalité, schizo, Terre...

Reperches

Pensées par slogan...

Comment s'en sortir sans sortir?
sculpter l'air de l'ère délétère
en aucun cas la catastrophe n'épuise le sens du possible: cata-strophè...
le jeu est toujours un je avec le feu...métallurgie intensive
lucidité;ludicité
donner consistance au chaos
sans rien perdre de l'infini dans lequel la pensée plonge
dans ces phantômes pré-individuels
ma faim qui d'aucun fruits ici ne se régale
trouve en leur docte manque une saveur égale
devenir armé pour une polémologie de la hantise
par et dans une organologie pluriverselle
comment se dé-couvre par trans-formation
la clâmeur par ex-clamation de notre prothéticité
à la pointe de notre ignorance
palabres du poisson-volant
pour s'aimer-veiller
en z mineurs

 

 

Strates Temporelles

17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 09:22



« La simplexité, telle que je l'entends, est l'ensemble des solutions trouvées par les organismes vivants pour que, malgré la complexité des processus naturels, le cerveau puisse préparer l'acte et en projeter les conséquences. Ces solutions sont des principes simplificateurs qui permettent de traiter des informations ou des situations, en tenant compte de l'expérience passée et en anticipant l'avenir. Ce ne sont ni des caricatures, ni des raccourcis ou des résumés. Ce sont de nouvelles façons de poser les problèmes, parfois au prix de quelques détours, pour arriver à des actions plus rapides, plus élégantes, plus efficaces. »
Comme le démontre Alain Berthoz dans ce livre profondément original, faire simple n'est jamais facile ; cela demande d'inhiber, de sélectionner, de lier, dimaginer pour pouvoir ensuite agir au mieux. Et si, à notre tour, nous nous inspirions du vivant pour traiter la complexité qui nous entoure ?
Alain Berthoz est professeur au Collège de France où il codirige le Laboratoire de physiologie de la perception et de laction. Membre de l'Académie des sciences, il a notamment publié Le Sens du mouvement et La Décision.
Repost 0
Published by Ruz - dans Entre-tiens
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 15:30




Matériau : lundi matin (Otar Iosseliani), l'an 01 (gébé /jacques doillon), chronique d'un été (jean rouch/edgar morin)
Repost 0
Published by Ruz - dans Otto Karl
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 15:13

68 vs 68
envoyé par kroulik
Repost 0
Published by Ruz - dans Entre-tiens
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 12:57


postréalisation : otto karl, philosophe réel postmoderne, http://nordexpress.blogspot.com
(2009.12.13)
détournement de : les temps modernes (chaplin), comme aurait dit ben (dominique a), chronique d'un été (jean rouch & edgar morin), mon blog...
Repost 0
Published by Ruz - dans Otto Karl
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 22:11


Conférence de Jean-Luc Nancy : "Corps de/dans la ville". Colloque international: "L'Art de la Ville / The Art of the City". Université de Toulouse 2-Le Mirail, 6 -8 novembre 2008.

Ce colloque s'intéresse à la manière dont l'art (la littérature, l'architecture,la peinture, la photographie, le cinéma...), à travers toutes les époques, aborde la ville. Sans vouloir cadastrer, archiver ou comprendre un lieu qui demeure dans le mouvement, nous envisagerons le renouvellement de la démarche artistique au contact du paysage urbain « [c]ircumambulate the city », disait Melville.

Conscient de ses limites, l'art se réinvente pour approcher un lieu où l'évidence du concret se mêle aux dérives imaginaires. Il n'évoque pas seulement la ville en termes de cadre, de construction sociale ou symbolique, ou de surface sémiotique, saturée de textes et d'images, mais il accorde ses doutes et ses modulations aux traces et aux transmutations urbaines. Il semble ainsi esquisser une « poéthique » (M. Deguy) de la ville.

Repost 0
Published by Ruz - dans Entre-tiens
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 19:41


Clip des "jeunes populaires" de l'UMP




Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 18:51


Lien vers le site de l'association Ars Industrialis: link
Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 11:37


RENCONTRE ENTRE SYLVAIN GEORGE, JACQUES RANCIERE ET LE PUBLIC DE PERIPHERIE SUITE A LA PROJECTION DES FILMS DE SYLVAIN GEORGE SUR LES ETRES  "SANS PAPIERS" EN FRANCE ...
Repost 0
Published by Ruz - dans J. Rancière
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 09:08


envoyé par forumdesimages.

Présenté par Jean-Baptiste Thoret. Spécialiste du Nouvel Hollywood et du cinéma de genre, Jean-Baptiste Thoret est critique à Charlie Hebdo et chroniqueur à France Culture. À paraître : “Michael Mann, un Saturne américain” (Éd. Cahiers du cinéma, 2010).

Gilles Deleuze clôt “L’Image-Mouvement” par un chapitre, “La crise de l’image-action”, dans lequel, à partir des films d’Hitchcock (Fenêtre sur cour), il identifie la fi n de cette grande forme propre au cinéma hollywoodien, qui se manifeste d’abord par la perte du “lien sensorimoteur”. Quelles furent les conséquences esthétiques et formelles de cette crise ? Aujourd’hui, après la redécouverte du cinéma américain des années 70, ce concept est-il toujours valide ?
Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 22:29




Un DVD réalisé par Fondation93 à l’attention de tout ceux que le fonctionnement des sciences et du laboratoire intriguent, passionnent, questionnent (bande annonce)
Repost 0