Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présensation

  • : InZurractions
  • InZurractions
  • : Philosophie,vidéos, textes, Deleuze, Guattari, Freud, Lacan, Marx, Debord, Foucault, ,Spinoza, Leibniz, Derrida, agamben, Zizek, Latour, Stengers, Nathan, Malabou, Neyrat, Badiou, Rosset, Negri, Sloterdijk, Stiegler, Bergson, Bateson,révolution, communisme, écologie, éthologie, affects, gauche, lignes de fuite, déterritorialisation, pratiques, transversalité, schizo,Terre,Monde...
  • Contact

Modulactions

Philosophie,vidéos, textes, Deleuze, Guattari, Freud, Lacan, Marx, Debord, Foucault, ,Spinoza, Leibniz, Derrida, Agamben, Zizek, Latour, Stengers, Nathan, Malabou, Neyrat, Badiou, Rosset, White, Negri, Sloterdijk, Stiegler, Bergson, Bateson,révolution, cata-strophe, communisme, écologie, éthologie, forces, fidélité, ouvert, moléculaire, transindividuation, affects, gauche, hypomnemata, événement, lignes de fuite, anamnèse, déterritorialisation, pratiques, transversalité, schizo, Terre...

Reperches

Pensées par slogan...

Comment s'en sortir sans sortir?
sculpter l'air de l'ère délétère
en aucun cas la catastrophe n'épuise le sens du possible: cata-strophè...
le jeu est toujours un je avec le feu...métallurgie intensive
lucidité;ludicité
donner consistance au chaos
sans rien perdre de l'infini dans lequel la pensée plonge
dans ces phantômes pré-individuels
ma faim qui d'aucun fruits ici ne se régale
trouve en leur docte manque une saveur égale
devenir armé pour une polémologie de la hantise
par et dans une organologie pluriverselle
comment se dé-couvre par trans-formation
la clâmeur par ex-clamation de notre prothéticité
à la pointe de notre ignorance
palabres du poisson-volant
pour s'aimer-veiller
en z mineurs

 

 

Strates Temporelles

26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 10:09

Partager cet article

Repost 0
Published by Ruz - dans P.Sloterdijk
commenter cet article

commentaires

Michel DREVET 05/05/2009 05:55

A:Monsieur Peter Sloterdijk, 5/5/9 Thoard.

Je débute la lecture de « Sphère », comme ignorant en sphérologie.
Je n'ai su encore conclure à l'existence de l'écume, comme, j'en ai l'intuition, vous allez m'y conduire au fil de la lecture de cette « lettre adressée aux amis ».
Je vous interromps dans ma lecture, déjà pardonnez m'en je vous prie, puisque c'est votre intuition introductive d'une belle métaphore philosophique, la bulle de savon et son destin de disparition en tragédie ambiguë, qui m'intime en quelque sorte le témoignage qui va suivre.
Voilà comme un prémisse, l'intuition d'avoir à introduire quelque réponse suspendue, pour rendre grâce à la beauté de votre métaphore, comme déjà je vous la dois.


Je témoigne donc:


1/
-Ne pas avoir été expressivement partie prenante aux motifs philosophiques comme enseignant ou enseigné.(sauf durant les études secondaires du lycée de Marseille)
-Être attiré par les expressions philosophiques, d'où qu'elles viennent si je peux les saisir, depuis leurs manières d'efficacité pour moi-même.
-Ne m'être exprimé en philosophie ailleurs que dans quelques dialogues volatiles prononcés entre proches, pour ces choses agréables dont j'imprègne un livre aux pages toujours blanches.
-Trouver en cela la raison que les mots qui s'écrivent, depuis leurs origines que chacun s'explique intimement, alors en moi s'entrechoquent depuis chacun prêtant un sens.


2/
-Avant de connaitre cette idée des sphères, j'ai eu l'intuition des “formes” pour la question du “où?”, la question des transferts et altérités, de l'intérieur, de l'extérieur.
-L'intuition des parois de la forme comme évidence ou protection, cette coquille étant frontières, et faisant penser: comment sont-elles?, et où est notre position?
-Se dire que si vous lisez cette lettre, nous serions en quelque “forme”.
-Éprouver la qualité quantique de la forme: sa disparition, son apparition; comme la bulle éclate!
-Il y a peu nous disions:”Bonjour, tu es en forme?” quand maintenant nous disons “Salut, tu vas bien?”


3/ expériences

EXPERIENCE n°1 Architecture. -”pouvoir”
-Ayant exercé le métier d'architecte ces questions sont édifiantes.
-Je n'ai jamais réussi, comme permettent les sphères, à désigner fermement sinon envisager un centre pour les formes d'architecture, sauf le centre des contingences.
-Au passage de l'époque moderne à l'époque post-moderne, il y a eu un numéro du magazine ”L'Architecture d'Aujourd'hui”, dont le titre était Formalisme-Réalisme, où n'étaient montrées que peu d'images d'architecture, mais recensés quelques produits historiques.
-Avant ce numéro, il y avait dans ce magazine surtout des images de projets modernes où nous pouvions, comme étudiant, nous imaginer étant dedans et appréhender un dehors.
-Après ce numéro, il y eut surtout des images de projets post-modernes où nous pouvions nous imaginer étant dedans, appréhendant un dedans.
-Toutefois, seul le numéro « Formalisme-Réalisme » présente pour moi, 25ans plus tard, questions vives d'architecture. Y-avait-il là recensement de formes architecturales avec proximité de leurs centres ou bien proximité de leurs frontières?
-C'est une forte question liée à la maîtrise pour nos propos d'architectes:
l'étendue de la maîtrise architecturale est assez faible, l'extérieur se diminue ou s'agrandit d'incessantes nouvelles frontières, et les frontières par l'architecture sont faites en dur.

EXPERIENCE n°2 Canard jaune -“savoir”
-Petit enfant dans la baignoire, je jouais avec un canard en plastique jaune. Depuis l'origine avec ce jeu, la forme du canard emplumé nageant, volant ou cancanant a élargi sa sphère de reconnaissance.
-Cette reconnaissance possible et successive du canard vivant, la très singulière suffisance du canard artificiel y prend une large part, voire une origine: La magie de la forme qui diffuse, s'étend et s'engloutit dans la réalité a opéré.
-La vitalité et la qualité de telles formes en extension, le constat et la re-connaissance de leurs destins en disparition, déjà celui du rétrécissement dans la profusion, provoque cette question du où? ...et la construction, la consolidation de place à peines imaginaires pour s'y tenir.

EXPERIENCE n°3 La forme amoureuse -“vouloir”
-J'étais là près du centre dans l'oubli des frontières.

EXPERIENCE n°4 Le classeur à image -”valoir”
-Il existe des classeurs manuels rotatifs, plus rapides qu'un ordinateur pour retrouver une référence: on tourne une poignée-volant sur le coté, et les fiches se succèdent en s'affichant très lisiblement suivant notre dextérité et notre pré-connaissance du classeur.
-Au matin, j'ai rêvé il y a quelques mois un tel classeur qui contenait des images connues de moi-seul. Il y en avait des dizaines et très nettes, pourtant je les observais toutes et les ressentais toutes successivement. Mais le classeur tournait à toute allure, et constatant ce fait, cela me troubla, ce qui me réveilla.

EXPERIENCE n°5 Recherche formo/morpho-logique -”devoir”
-Les cerveaux morpho-thèques projetteraient une voûte pour toutes formes, aussi lentement consciemment que suite à un réveil, aussi rapidement inconsciemment que dans un rêve;
-il y a toutes ces voûtes tantôt poreuses tantôt étanches, et leur géographies à explorer où l'eau faite pensée s'écoule, condense, sublime mais glace;
- où est cette molécule d'eau qui fut là, je l'ai connue celle qui, dit-on, empruntera le même circuit, repassera sous les mêmes ponts comme je les ais construits, aux mêmes vallées comme elles se sont faites en moi, avec les mêmes neiges, pluies, brumes ou orages des mêmes cieux, la reverrais-je cette-molécule-la même?
-Quel temps météorologiques s'annoncent-ils? Les idées rempliront-elles les caniveaux, la mer s'élèvera-t-elle et je recherche cette molécule d'eau? Penser les molécules interchangeables et l'intention fera le compte?
-Car elle est en la frontière de quelques formes cette « molécule /chat de Schroedinger », et penser là me fait y être, et chaque voûte semble une invite.
.
- La profusion provoque le hasard, l'expérience intimiste est à mener, avec les inscriptions suivantes au protocole:
-a/ le jet de dés aux cinq faces pour l'action: Vouloir, Pouvoir, Savoir, Valoir, Devoir.
-b/ les lieux en quelques formes moins hasardeuses, car ils se présentent, ou nous y sommes déjà.
-c/ des résultats pour hourdir une petite mathématique topologique des formes, une petite physique des déplacements entre formes, une petite biologie de la frontière des formes, et ainsi de suite.... jusqu'à la grande bio-informatique&métaphysique appliquée à la nature néo-quantique de nos âmes.



4/...expériences dites par ordre chronologique de leur mise en conscience.
Sachez moi, malgré l'énormité des dangers, donc tout à fait rassuré à la poursuite de ma lecture de « Sphères » puisque les résultats attendus avec l'expérience 5 laissent préjuger sans trop de peine, tant la gageure est forte, que même à plusieurs on y arrivera pas!
Et commencer me plais déjà!


5/
C'est donc en gourmet que je chausse mes lunettes, me sens d'humeur apéritive comme pour une bonne marche, sais que vos mots vont m'enchanter, aussi depuis connaître leur musicalité à l'occasion d'un colloque à Strasbourg (Emmanuel Levinas), et veux pour tout cela vous dire un grand merci.
Ma manière intrusive dit seulement mon enthousiasme, mes mots je l'espère présenterons utilement un lecteur post-moderne adéquat, un consommateur et sa tentation amorale de contribution. Voilà ma honte,
sans honte alors: MERCI!

Michel Drevet.